avec le Mouvement

Revivez le lancement de la (R)évolution des Colibris !

Mercredi 30 janvier, près de 3.000 personnes se sont réunies devant l’Espace Reuilly à Paris pour participer au lancement de la (R)évolution des Colibris. Loin d’imaginer une telle affluence, nous n'avons pu accueillir que 800 personnes dans la salle réservée pour l’occasion.

Lire ici le compte-rendu du site Reporterre et celui d'Ecolo Info

Nous avons été particulièrement touchés de voir toutes ces personnes réunies pour soutenir le lancement de la campagne, de sentir l’engouement dans la file interminable, et à la fois très contrariés de ne pouvoir faire entrer tout le monde. Nous nous excusons et remercions tous ceux qui ont attendu dans le froid, qui sont venus de loin et qui ont consacré du temps et de l'énergie à cette expérience. Nous referons bientôt un événement pour vous !

Les colibris s'organisent !

Heureusement, la frustration a très vite laissé place à un élan chaleureux et constructif de centaines de colibris qui n’ont pas pu assister à la conférence. Ils ont décidé de profiter de cette occasion pour entamer leur propre (R)évolution dans la rue. Des petits groupes de discussions se sont organisés devant les portes de l’Espace Reuilly avant d’investir cafés, squares et coins de rue du quartier et de s'organiser en petites assemblées.

Kristian raconte sur Facebook : "Déçus, et à la fois enchantés d'avoir été trop nombreux, nous avons spontanément organisé un petit "off" à l'extérieur, dans le petit parc à l'arrière de la salle. Soirée magique et enthousiasmante, partagée entre inconnus de tous horizons qui se retrouvent autour de la même énergie du renouveau. Hier, le monde s'est réécrit aussi bien assis dans une salle que debout sur un banc à faire part de nos expériences à notre entourage. L'un de mes plus beaux moments, et ce n'est que le début !"

Yoan écrit de son côté : "Vers 19 h 30 un organisateur s'excusait pour le "succès occasionné" et prévenait qu'il n'y aurait que le premier tiers de la file qui pourrait peut-être rentrer. Etant à la moitié... Mais assez vite les espoirs se brisaient, car la salle était déjà remplie. (...) Un groupe de personnes décida que la soirée n'était pas finie et invita ceux que cela intéressait à échanger sur l'énergie positive qui nous habitait. (...) Après un moment d'hésitation (faut-il se réunir par secteur ou par sujet de discussion pour former des groupes de discussion ?), il fut décidé de faire un hémicycle autour d'un banc ou les gens ont pu, à tour de rôle prendre la parole. (...) Un compte rendu détaillé des différentes prises de parole, toutes plus intéressantes les unes que les autres, avec un pléthore d'initiatives et d'entrain va être diffusé très prochainement à toutes les personnes réunies ce soir là".

Ou encore, le témoignage de Jean, publié ici.

Le plan des colibris

Tous venaient découvrir le résultat d’un exercice démocratique lancée par Colibris avec la campagne Tous Candidats. Le constat était clair lors des présidentielles de 2012 : les partis politiques ne proposaient pas de réponses à la hauteur des enjeux écologiques, économiques et sociaux, il s’agissait donc de construire une feuille de route alternative et coopérative, pour que tous (élus, citoyens, entrepreneurs) puissent se mettre au travail dans des directions plus courageuses.

27 forums ont été organisés dans toute la France afin de faire émerger des propositions. Ils ont réuni 2.000 personnes dans plus de 700 ateliers et ont produit 238 plans d’action. À cette démarche participative a été adjointe les propositions de plusieurs organisations, afin d’établir des recommandations d’actions concrètes : NégaWatt pour l’énergie, Solagro pour l’agriculture, le réseau BALLE (Business Alliance for Local Living Economies), le Pacte Civique et le Plan C pour la démocratie et des enseignants issus de mouvements d’écoles alternatives...

Tout cela a permis de construire le plan des colibris : une feuille de route alternative, politique, coopérative et citoyenne.
 

Un cerveau et un cœur collectif

La soirée a permis une alternance d'interventions "d'experts" qui exposaient le fruit de leur recherche et de partages de la salle. Une énergie formidable a fait vibrer l'espace Reuilly pendant près de trois heures.

Ci-dessous la vidéo intégrale de la conférence

Bio des Intervenants

Jacques Caplat, ingénieur agronome, administrateur d'Agir pour l'environnement, auteur de L'agriculture biologique pour nourrir l'humanité (éditions Actes Sud, collection Domaine du Possible), un livre qui démontre comment une agriculture vivrière et localisée, s'appuyant sur le génie de la Nature et le savoir des paysans, serait en mesure de nourrir l'humanité et de répondre aux défis que le siècle nous réserve (raréfaction des ressources, croissance démographique, dérèglement du climat, effondrement de la biodiversité, pollutions, chômage, insécurité alimentaire...).

Étienne Chouard, enseignant, figure du "non" au Traité Constitutionnel Européen de 2005, a passé plusieurs années à comprendre les processus démocratiques qui régissent notre société. Il appelle aujourd'hui "la cause des causes" la profonde crise démocratique que nous traversons et qui prive les citoyens de la capacité réelle d'orienter la politique de leur pays. Il nous propose des pistes d'action comme l'adoption du tirage au sort ou la création d'une nouvelle assemblée constituante.
 

Cyril Dion, directeur de Colibris, directeur de la rédaction du magazine Kaizen, co-fondateur et co-animateur de la collection Domaine du Possible chez Actes Sud.


 

Isabelle Peloux, enseignante, ancienne formatrice à l'IUFM, créatrice de l'École du Colibri aux Amanins, contributrice au livre (R)évolutions (éditions Actes Sud/Colibris, collection Domaine du Possible) développe depuis plusieurs années une approche pédagogique, fondée sur l'apprentissage de la coopération, la reconnection à la Nature, la culture de la paix...
 

Pierre Rabhi, agroécologiste, penseur, fondateur de Colibris, auteur de Vers la Sobriété heureuse (éditions Actes Sud) et de Éloge du Génie créateur de la Société civile (éditions Actes Sud/Colibris, collection Domaine du Possible) développe une vision selon laquelle "il ne peut y avoir de changement de société sans changement humain". Il appelle à un changement de paradigme dans nos sociétés, appuyé sur une véritable "insurrection des consciences".
 

Thierry Salomon, ingénieur énergéticien, président de l'association NégaWatt, co-auteur du Manifeste NégaWatt et de Changeons d'énergies (éditions Actes Sud/Colibris, collection Domaine du Possible) a participé à l'élaboration du scénario NégaWatt 2011-2050 proposant une transition énergétique pour la France. Il participe aujourd'hui au groupe d'expert sur la transition énergétique.

 

Raphaël Souchier, expert en économie locale, présentera la démarche des économies locales vivantes. S'appuyant sur les travaux du réseau BALLE (Business Alliance for Local Living Economies) il nous montrera pourquoi l'économie doit s'enraciner quelque part et l'impact incroyable de l'achat local sur l'emploi, la circulation des richesses, l'augmentation des revenus des collectivités et des associations.

A télécharger: 

Les autres articles dans La (R)évolution des Colibris