Le MagDes idées pour construire demain

Le "TCamp" forme les étudiants à la transition


Au-delà des parcours et des MOOCs en ligne, l'Université des Colibris a une intention forte : participer à des formations certifiantes pour soutenir la création des métiers de demain. Ceux qui n’existent pas encore et qui permettront de retrouver des savoir-faire artisanaux. Ambition complexe dans le contexte d'un monde académique très administratif et peu enclin au changement. Néanmoins, une opportunité s'est présentée en 2018 et avec l'Université des Colibris, nous lançons cette démarche dès cette année !

"L'idée est de délocaliser dans une oasis les cours de certaines écoles et universités les accompagner d'une expérience pratique transformante"

À l’origine du projet, il y a la rencontre de Colibris et de deux économistes : Gaël Giraud, économiste en chef de l'AFD, et Cécile Renouard, professeur de philosophie politique. Ensemble, nous avons imaginé, avec quelques amis professeurs dans des grandes écoles, le projet d'un lieu d'enseignement aux questions de la transition écologique et sociale : le Campus de la Transition. Ce projet s'est installé au domaine de Forges en Seine-et-Marne, mis à disposition par la congrégation religieuse de Cécile Renouard, également sœur assomptionniste. Ce magnifique lieu en rénovation est en outre en cours de transformation en une très belle oasis. Six personnes y habitent déjà à l’année. L'idée est d’y délocaliser les cours de certaines écoles et universités pour y faire vivre une expérience pratique en complément de l’enseignement théorique.

 

Le projet du TCamp a quant à lui vu le jour à l'occasion d’un voyage dans les oasis organisé par Colibris avec Cécile Renouard. Convaincus de la nécessité de réformer les programmes d’enseignement supérieur, nous avons ensemble imaginé des enseignements alternatifs, qui puissent inviter les étudiants et étudiantes à ouvrir leurs horizons propres. Et à ne pas reproduire le modèle dominant dans leurs choix professionnels.

Colibris et le Campus de la Transition ont alors choisi d'initier une formation certifiante de deux mois, à destination d'étudiants en fin de cursus ou des jeunes actifs de moins de 30 ans. C'est devenu le "T-camp, construire ensemble la transition". T comme "transition" mais aussi comme... "temps mort". Cette formation est en effet une occasion de prendre le temps d'un regard plus large sur le monde et ses enjeux actuels avant de construire une trajectoire professionnelle. Baptiste Jorant, stagiaire à Colibris à la fin de l'année 2018, a coordonné le lancement du projet et prépare avec toute l'équipe la première édition test qui aura lieu en avril et mai 2019. 

"Permaculture, gouvernance partagée, économie des communs, innovations juridiques... le TCamp propose deux mois d'expérience "irréversible" pour construire son chemin professionnel"

Pour garantir une cohérence dans l’appropriation des cours, cette première édition cible des jeunes ayant au moins un niveau Master. Les trente étudiants inscrits auront l’opportunité de découvrir des thématiques différentes des domaines académiques classiques. Permaculture, gouvernance partagée, économie des communs, innovations juridiques... autant d'outils très utiles pour leur futur car ils les aideront à créer des projets plus écologiques et coopératifs. Laurent Van Ditzuyzen (Université du Nous), Perrine Hervé Gruyer (Ferme du Bec Hellouin), Laurent Marseault (Animacoop), Gildas Veret Claire Uzan (Horizon Permaculture), Gaël Giraud comptent parmi la généreuse liste des intervenants. 

 

Des voyages dans des oasis, des rencontres avec des porteurs d'initiatives, mais aussi la vie communautaire sur le domaine de Forges amèneront la dimension empirique chère à Colibris. L'objectif est de faire de ces deux mois une "expérience irréversible" dans le chemin individuel de chaque participant. Il y a en effet de grandes chances qu’après avoir découvert et expérimenté tant de beaux outils, ces jeunes les diffusent largement dans leur environnement et construisent leur vie future autrement. Ce sont peut-être des futurs créateurs d’entreprises de l’ESS, d’oasis, ou celles et ceux qui vont transformer des entreprises de l’intérieur ? 

Un maximum de contenus va être rendu public et mis en bien commun pour que cette première expérimentation puisse servir plus largement. Si cette formation se pérennise, nous pouvons grandement espérer qu’elle montre aux universités et grandes écoles des pistes pour aller vers des cursus plus manuels et plus ouverts aux alternatives citoyennes qui font leur preuve tous les jours dans la société civile.

 

C’est une grande ambition, qui se construit pas à pas.


Mathieu Labonne, directeur de Colibris


Pour aller plus loin : 

Commentaires

Cet article vous a donné envie de réagir ?

Laissez un commentaire !

Magnifique projet, voilà une initiative inspirante et encourageante pour le futur, je suis certain que ca aura du succès !