Le MagDes idées pour construire demain

La Minute nature #24

Secrets de héron





Un jeudi sur deux sur Colibris le Mag, Julien Perrot, le rédacteur en chef de La Salamandre, vous donne rendez-vous en pleine nature pour un court épisode vidéo intitulé la Minute nature. Tournées sur le terrain en partenariat avec son complice Daniel Auclair, ces séquences vous font découvrir les secrets d'une nature ordinaire et pourtant totalement insolite. Parce que nous pensons que la reconnexion à la nature et à sa part sauvage est fondamentale pour chacun et chacune, Colibris le Mag relaie avec un plaisir non dissimulé ces petites bulles d'émerveillement...

Cette semaine : Secrets de Héron

Au milieu des mouettes, des canards et des grèbes, il n'est pas rare d'observer posé sur les rocher le héron cendré. Avec son corps tout gris, ses longues pattes et son long bec il est facilement reconnaissable. Cet excellent pêcheur a longtemps été persécuté. A tel point qu'il y a quelques dizaines d'années, l'observation d'un héron cendré était un véritable évènement. Heureusement, il est protégé depuis 1979 et est devenu assez commun au bord de l'eau.

Le héron cendré mange des poissons de toute taille, des grenouilles, beaucoup d'insectes aquatiques. Il pêche à l'affût en avançant doucement, une fois la proie repérée il la capture d'un coup de bec vif et précis. De préférence solitaire, il peut toutefois former des groupes plus ou moins pacifiques sur les plans d'eau riches en nourriture.

A la fin de l'hiver, il niche en groupes dans des aires construites dans des arbres. Ces rassemblement appelés héronnières attire aussi d'autres échassiers comme les aigrettes.

Le héron n'est pas le seul échassier, on le confond parfois avec d'autres oiseaux. C'est le cas de la gracieuse grue cendrée ou du rare héron pourpré.



Commentaires

Cet article vous a donné envie de réagir ?

Laissez un commentaire !