bandeau campagne 2022 : RÉagissons
Recevoir des infos
Le MagDes idées pour construire demain
Mode d'emploi

90° : Venez faire la révolution alimentaire avec nous !

Des prix alimentaires qui s’envolent et des personnes qui ont de plus en plus de mal à (bien) se nourrir. Une guerre mortifère en Ukraine dont certains profitent pour relancer l’agriculture industrielle, biberonnée aux engrais, pesticides et hydrocarbures, en France et en Europe. Des spéculations financières sur les marchés des matières premières dont les paysans et les consommateurs sont les victimes.

Bâtir un nouveau système alimentaire et une société plus résiliente avec toutes et tous est une urgence. Et une perspective réjouissante ! Le Mouvement Colibris s’engage, avec d’autres associations, pour accompagner les citoyens, les citoyennes, et leurs territoires locaux sur un chemin d’autonomie, de sobriété, de solidarité et de démocratie dans tous les domaines essentiels à la vie.

Cette résilience alimentaire est au cœur du récit de notre revue 90° « Pour une révolution alimentaire ! ». Parce que cette révolution alimentaire ne se fera pas sans vous, nous vous invitons à des soirées-débats !

À Vaulx-en-Velin le 15 avril (voir l'invitation, inscription par ici), à Kembs (Haut-Rhin) le 28 juin, et Loos-en-Gohelle (Nord) le 5 juillet !

Retour sur la soirée de Bordeaux, jeudi 7 avril

Une soixantaine de personnes était à l'Athénée pour le lancement du nouveau numéro de 90° : élus, militants, citoyennes et citoyens...

Éric Prédine est cofondateur de la Scoop SaluTerre et de l'association Les Râteleurs (Pays Foyen, Gironde). Il parle d'autonomie des territoires, et de l'inclusion des mangeurs précaires.


Ève Demange est conseillère à la Ville et à la Métropole de Bordeaux pour la résilience alimentaire et la sobriété numérique. Elle évoque la faible autonomie de la ville, la nécessité de changer ses habitudes alimentaires, et d'élargir la réflexion à un territoire plus large.


Jérôme Cinel est directeur d'Interbio Nouvelle Aquitaine, association interprofessionnelle bio régionale. Pour lui aussi, il est essentiel de faire le lien avec la production du Lot-et-Garonne et de la Dordogne voisine pour approvisionner la métropole ! Il évoque en outre les pistes à explorer en direction des personnes précaires : chèque solidarité, sécurité sociale alimentaire...


Retour sur la soirée de Vaulx-en-Velin (Lyon), vendredi 15 avril

Morgane Guillas, Conseillère municipale à Villeurbanne chargée de l'agriculture urbaine et paysanne, de l'alimentation et l'approvisionnement local, fondatrice des Graines Urbaines.


Jérémy Camus,  Vice-président à la métropole de Lyon, délégué à l'agriculture, à l'alimentation et à la résilience du territoire.


Commentaires

Cet article vous a donné envie de réagir ?

Laissez un commentaire !