Recevoir des infos
Le MagDes idées pour construire demain
Mode d'emploi

Clément à la rencontre des Oasis : direction le Sud-Ouest (2/4)

Je m'appelle Clément et je suis actuellement en service civique au sein du mouvement Colibris sur le projet Oasis. Pendant ce mois d'aout, j'ai réalisé un tour de France afin de visiter les différents lieux qui illustrent le "vivre ensemble". Après un début de parcours à l'Ouest, l'aventure continue dans le Sud-Ouest avec Bordeaux et Toulouse ! 


La Belle Verte

L'oasis la Belle Verte est située à Ginsoulet, à une heure de Bordeaux. Ses fondateurs, Isabelle et Pierre, l'ont conçu comme un lieu de ressources et d'échanges.

J'ai beaucoup aimé visiter la Belle Verte. Le lieu est touchant, les jardins sont plein de charme et compte des petites touches d'humour un peu partout. L'espace est paisible, il n'y a pas de distinction entre le jardin et les différents espaces comme la zone de compostage ou le potager. Tout est en parfaite harmonie. Implanté au cœur des sylvicultures, cette oasis est comme hors du temps et de l'espace. Des personnes de tout horizon, et même des animaux, y viennent en nombre pour se reposer. 

Les fondateurs, Isabelle et Pierre, sont arrivés sur place il y a une dizaine d'années. Très rapidement, ils ont décidé de faire de la Belle Verte un lieu d'ouverture et d'échange. Toutes les infrastructures, les jardins et certains espaces de la maison sont en accès libre.

La Belle Verte est aussi conçue comme un lieu d'expérimentations. Chacun peut venir planter sa tente sur le terrain et rester quelques temps pour profiter du lieu s'il le souhaite. Isabelle, qui a fait plusieurs formations en permaculture avec Terre & Humanisme, met en pratique ce qu’elle a appris au jardin et partage ses connaissances. Les potagers ont été réalisés avec des élèves lors de stage et tout le monde est libre de venir y ramasser ce dont il a besoin. 
 
L'oasis a grandi et évolué depuis ces premières années. Pierre, qui était médecin urgentiste, est devenu praticien en médecine énergétique et la famille a dû s'adapter à un mode de vie plus sobre. Cependant l'association n'a jamais cessé de grandir. En l'espace de 8 ans, la Belle Verte a vu son nombre de membres passer de 60 à 200 !
 
La Belle Verte m'a enfin marqué pour autre chose. Comme la plupart des lieux que j'ai visité, ils ont construit des toilettes sèches. Mais ici, les toilettes ce sont de vraies œuvres d'art. On est loin de la vieille cabane au fond du jardin. Si on faisait un concours, celles-ci gagneraient haut la main !
 
Après Bordeaux, je me suis rendu à Toulouse pour visiter deux habitats groupés qui ont tissé des liens d'amitié : l’Ouvert du Canal et le hameau du Mange-Pommes. 

L'ouvert du Canal

Comme son nom l’indique, l’Ouvert du Canal est situé non loin du Canal du midi, à Ramonville Saint-Agne, proche de Toulouse. Cet habitat groupé compte huit familles.

L'Ouvert du Canal rassemble quatre duplex et quatre studios. L'appartement dans lequel j'ai été reçu est très lumineux et chaleureux. Les huit familles habitent sur place depuis deux ans et comptent en tout dix adultes et treize enfants, de 1 mois à 62 ans. On peut dire que le lieu est pleinement intergénérationnel ! 
 
Pour la création du lieu, il a fallu deux ans (certains membres du groupe travaillaient sur un projet identique depuis dix ans). Un an tout d'abord pour le montage financier, puis une autre année pour le chantier. Les bâtiments ont été construits avec les matériaux les plus naturels possible, et leur structure est en bois. L'habitat groupé du Canal aura coûté un peu plus de 2 millions d’euros au total.
 
La mutualisation est au cœur du lieu. De la buanderie aux ateliers, en passant par la salle commune, le jardin, et les deux voitures, les lieux et les objets partagés sont nombreux. Les habitants reçoivent régulièrement des producteurs locaux sur place pour favoriser les circuits courts, et faire des achats groupés. Et les voisins sont invités ! Ils sont aussi mis à contribution pour les grands chantiers participatifs, comme la construction des ateliers et du garage. La salle commune est mise à disposition des différentes associations du quartier.
 
La vie ici est très agréable. Cet habitat me fait penser à une grande maison de vacances. Les gens prennent leurs repas les uns chez les autres, et les enfants jouent ensemble dans le jardin sous le regard bienveillant des adultes. Tout le monde est dans le partage. Les familles vivent dans une ambiance joyeuse et détendue. Les habitants sont très ouverts, il y a beaucoup d'entraide d'une maison à l'autre et d'échanges avec l'extérieur.

 

Hameau de Mange-pommes

Le hameau de Mange-Pommes a été construit il y a plus de 30 ans. Il est situé à quelques mètres à peine de l'Ouvert du Canal. Renée, 70 ans, habite au hameau depuis sa création, comme la plupart des autres habitants. C'est elle qui m’a présenté le lieu et m’a fait la visite.
 
Le hameau de Mange-Pommes, c'est 15 foyers qui se sont regroupés pour vivre ensemble. L'idée de départ était de trouver un compromis entre la vie en communauté - comme cela se faisait beaucoup à la suite du mouvement de 68 - et les habitats individuels. Pour la création du lieu, les habitants ont reçu le soutien de la Mairie et de la société HLM des Chalets, comme maître d'œuvre. La société HLM les a notamment aidé pour le montage financier et juridique. Cependant, il a tout de même fallu compter cinq ans pour que le projet se mettre en place. 
 
Depuis la création, seule une famille a quitté le collectif. C'est remarquable en termes de longévité, sachant qu'en général, la moitié des membres d'un collectif d'habitants change entre de début du projet et l'achat du terrain. 
 
L'aventure se poursuit, direction l'Hérault puis l'Ardèche !

 

Commentaires

Cet article vous a donné envie de réagir ?

Laissez un commentaire !

Bonjour
j'ai participé avec grand intérêt à la dernière réunion sur Toulouse.
Je voudrais accéder au CR pour avoir les contacts des projets présentés et je n'y arrive pas!
Merci de votre aide, à bientôt
Laurence

Bonsoir,
Je suis très intéressée par les habitats groupés qui sont actuellement en place à Toulouse, je voudrais savoir 2 choses: est-il possible d'entrer en contact avec une personnes des 2 lieux : le 'hameau de Mange-Pommes' et 'l'ouvert du canal'
Et j'aimerai savoir s'il existe l'équivalent à Montpellier ?
Merci d'avance,
Laure

Bonjour Laure, Je vous invite à consulter la carte des Oasis, vous y trouverez les coordonnées de ces 2 lieux, ainsi que d'autres autour de Montpellier ! https://www.colibris-lemouvement.org/projets/projet-oasis/carte-oasis Cordialement, Gregory