Le MagDes idées pour construire demain

Terrabilis, un jeu de société pour sauver le monde... ou pas !

Sorti de la tête de Sylvain Hatesse en avril 2011 après 5 années de gestation, Terrabilis est un jeu de plateau coopératif qui aborde la question du développement durable. Ce jeu, mis en vente sur la boutique des Colibris au mois de novembre 2018, est d’ores et déjà une des meilleures ventes de l’année. Sylvain Hatesse répond nous en dit plus sur son invention...


 

- Pourquoi avoir créé TERRABILIS ?

"Je suis parti dans l’aventure TERRABILIS car j’avais envie d’apporter ma pierre à l’édifice, d’agir de façon concrète pour éveiller les consciences et permettre à toutes et tous de participer à l’émergence du monde de demain. C’était aussi pour moi une façon de rendre hommage et d’essaimer la pensée du philosophe Edgar Morin dont les lectures ont largement contribué à l’éveil de ma conscience écologique et ma capacité de prendre en compte la complexité.

A la différence d’un film, d’un reportage ou d’un livre, qui sont aussi des leviers puissants de changement, le jeu permet à son utilisateur d’être actif, de prendre part, de tester, de choisir. Cela contribue, je pense, à faciliter la compréhension des interdépendances et met en évidence de façon imagée ce qui se passe dans le monde réel pour mieux comprendre pourquoi et comment agir.

Beaucoup de jeux existaient sur des thématiques relatives à l’économie, l’écologie, l’énergie, les déchets… mais aucun n’abordaient réellement le sujet de façon global. De plus, les jeux pédagogiques occultent souvent la dimension ludique et visent davantage à mettre en avant des connaissances (quiz) au détriment du plaisir de jouer (stratégie, gestion). C’était pour moi indispensable de veiller à être précis sur le fond tout en étant facile d’accès et  extrêmement ludique. Finalement s’il faut rendre le changement désirable, autant commencer par des jeux qui donnent envie d’être joué ! Ainsi est né TERRABILIS.

 - Quel a été l’accueil du public ?

Lorsque j’ai imaginé TERRABILIS en 2007, c’était clairement un ovni car peu voyaient l’intérêt de proposer un jeu coopératif transdisciplinaire pour éduquer au développement durable, et osons le mot, à la capacité à comprendre les notions de « systémique » et de « complexité sans douleur. »

Force est de constater que 10 ans plus tard, les questions relatives à la place du jeu, de l’écologie et des méthodes pédagogiques ludiques sont en plein boom. Enfin ! Ce qui était marginal il y a 10 ans encore devient une sorte d’évidence aujourd’hui. Il y a urgence à agir pour la transition écologique, urgence à mettre en place un nouveau récit, urgence à reformer nos pensées, outils, et modes d’apprentissages. D’un public d’initié plutôt écolo-sensible, le jeu est aujourd’hui de plus en plus plébiscité par le grand public à la recherche de jeu coopératif, fun, simple et intelligent. 

TERRABILIS s’utilise en famille comme en entreprise ou en collectivité, au collège comme à l’université ou en école de commerce. Son caractère convivial et non dogmatique lui permet de toucher le plus grand nombre sans dénaturer son attention première : comprendre qu’il n’y a pas de société viable et vivable sans coopération ni prise en compte des limites écologiques.


Ce qui est génial c’est qu’au cours d’une partie, en 1H à peine, on voit clairement évoluer les comportements des joueurs. Souvent, au début de la partie, les joueurs n’hésitent pas s’enrichir au détriment de la planète et des autres. Ils installent de l’énergie fossile, développent la pêche intensive, utilisent de l’argent sale… puis au fil du jeu, face au risque de perdre collectivement la partie en raison des impacts négatifs que leur décisions entrainent, les attitudes et stratégies évoluent. Face au danger climatique, la richesse économique devient secondaire au regard de la nécessité de préserver ses ressources sociales et naturelles. On passe en quelques lancés de dés du "s’enrichir seul au plus vite" au "préserver collectivement du mieux possible". C’est vraiment flagrant. Parallèlement, entre 2 actions, le jeu amène naturellement à échanger, on fait des liens avec l’actualité, on parle de Trump, de Total, des Zadistes, du Glyphosate, du Bio, du vélo, bref des problèmes et des solutions. On fait la navette entre le virtuel de la partie et le réel de la vie dans une ambiance propice au dialogue.

 - Quelle suite penses-tu donner à l’aventure TERRABILIS ?

En 2015 pour la COP21 j’ai réussi à réunir une trentaine de partenaires et environ 40 000€ pour éditer une version numérique gratuite et bilingue (français/anglais) de TERRABILIS, accessible sur Android, Apple et Windows PC. Après 2 ans de bons et loyaux services et plus de 27 000 téléchargements aux 4 coins du globe, l’appli a du être stoppée en 2017 car plusieurs mises à jour techniques coûteuses devaient être opérées.

J’aimerais pleinement pouvoir réunir de nouveaux quelques partenaires et experts du monde du jeu vidéo pour mettre l’appli à jour, y apporter quelques améliorations, la traduire éventuellement en 1 ou 2 autres langues supplémentaires et offrir de nouveau une solution ludique et gratuite téléchargeable dans le monde entier. Si plusieurs d’entre vous sont motivés pour aider à faire redémarrer cette aventure, rencontrons-nous vite !


Découvrir Terrabilis !

Ajouter un commentaire