bandeau campagne Nouvelle (R)
Recevoir des infos
Le MagDes idées pour construire demain
Mode d'emploi

Territoires d’Expérimentations : une assemblée citoyenne en Pays d’Uzès


Pays d’Uzès, communauté de communes d’environ 33 000 habitant·es située dans le Gard, tente l’aventure du renouveau démocratique en expérimentant la création d’une assemblée citoyenne. Elle fait partie des trois territoires accompagnés dans le cadre de la démarche Territoires d’expérimentations, par le Mouvement Colibris en collaboration étroite avec le Collectif pour une Transition citoyenne et plusieurs acteurs (Emmaüs, Attac, ATD Quart Monde, Terre de Liens, Villes et Territoires en transition...). Pour initier cette aventure, le Mouvement Colibris s’est associé à Fréquence Commune, une coopérative au service des élu·es et des habitant·es qui veulent réinventer la démocratie.


En novembre 2021, 43 personnes, issues d’associations, d’entreprises, des élu·es, des agents de collectivité, et des citoyen·nes, commencent à travailler sur un projet de transition de territoires. Un projet qui suscite l’intérêt du département, qui était représenté par Bérengère Noguier, conseillère départementale du canton d'Uzès, vice-présidente déléguée à la transition écologique et à la biodiversité.

Les participant·es établissent une liste des enjeux auxquels le territoire se trouve et se trouvera confronté. Et elle est longue : sobriété énergétique, gestion des déchets, préservation de la biodiversité, lutte contre l’artificialisation des sols, pression du foncier, gestion de l’eau, mobilité, autonomie alimentaire, recréation du lien social, démocratie, éducation, emploi, tourisme, crise climatique, etc. Une liste finalement très proche de celle établie sur les autres territoires accompagnés par Territoires d’Expérimentations. La question qui était sur toutes les lèvres : comment travailler sur tous ces sujets sans se perdre, se disperser ? À quel sujet donner la priorité, tout en ayant une approche systémique ? « Tout simplement » en gardant en tête que tous ces sujets sont imbriqués, et que traiter l’un d’eux de façon radicale, « à la racine », peut permettre d’aborder tous les autres.

Le choix de la souveraineté alimentaire

En parallèle de cette dynamique collective, la communauté de commune du Pays d’Uzès planche sur son Projet Alimentaire Territorial (PAT)*. Conscients de la part importante que pourrait apporter la société civile dans la construction de celui-ci, l’élu en charge du PAT, Joseph Guardiola, et son chargé de mission, Achille Delahaye, ont participé à cette journée, et exprimé clairement leur envie de travailler avec le programme Territoires d’Expérimentations pour nourrir ce PAT.

C’est donc logiquement, après quelques discussions et réunions, que la décision a été prise collectivement de centrer l’expérimentation sur les enjeux de souveraineté alimentaire. Thème qui englobe plusieurs sujets importants pour le territoire de l'Uzège, tels que les problématiques d'accès au foncier, de gestion de l'eau, d'accès à une alimentation locale de qualité et respectueuse de l'environnement pour toutes et tous, des modes de consommation, de distribution et de mobilité, de l'énergie utilisée, mais aussi de l'implication et de l'avenir des jeunes.

Dans un premier temps, le travail portera sur deux principales questions :
– Comment favoriser l’installation et la transmission d'exploitations agricoles sur le territoire de la communauté de communes du Pays d’Uzès, pour gagner en autonomie alimentaire ?
– Travailler à la mise en place d’un espace test agricole*, avec une visée sociale, durable et innovante pour encourager une dynamique locale sur les pratiques agricoles.

Expérimenter une autre manière de faire démocratie

Pour traiter ces deux sujets, le Pays d’Uzès est accompagné par Tristan Rechid de Fréquence Commune, qui propose de créer une assemblée citoyenne multi-acteurs, composée d’habitant·es, d’élu·es, d’agent·es et d’acteurs économiques.

Pour cela, la première étape importante est la création d’un cercle de coordination local de 15 personnes, composé d’acteurs locaux variés, dont la mission est de définir les contours de cette assemblée : raison d‘être, niveau de participation (consultation, co-construction, co-décision), la position de l’assemblée dans le processus de décision intercommunal, le calendrier, etc.

Le travail est en cours. Plus d’info prochainement pour connaître la suite de cette belle aventure !

Pour aller plus loin

- Le site du programme Territoires d'Expérimentations
- D’autres articles sur les Territoires d’Expérimentations
- « On est dans une aristocratie élective, pas dans une démocratie », entretien avec Tristan Rechid, sur le site de la campagne Nouvelle (R).


*PAT : Les projets alimentaires territoriaux (PAT) ont pour objectif de relocaliser l'agriculture et l'alimentation dans les territoires en soutenant l'installation d'agriculteurs, les circuits courts ou les produits locaux dans les cantines. Issus de la Loi d'avenir pour l'agriculture qui encourage leur développement depuis 2014, ils sont élaborés de manière collective à l’initiative des acteurs d'un territoire (collectivités, entreprises agricoles et agroalimentaires, artisans, citoyens etc.).
Source : ministère de l’agriculture

**Espace test agricole : Les espaces-tests permettent à des porteurs de projet agricole d’expérimenter leur future installation dans un contexte sécurisant. Ils proposent un cadre juridique, un conseil personnalisé et des moyens de production.
Source : ministère de l’agriculture

Commentaires

Cet article vous a donné envie de réagir ?

Laissez un commentaire !