Le MagDes idées pour construire demain

Paillettes & Grelinette #3

Web-série oasis : Le Village de Pourgues



Depuis un an, en Ariège, le collectif du Village de Pourgues fait le pari de la liberté. Cet écolieu qui s'étend sur près de 50ha est habité par une vingtaine d'adultes et d'enfants. On y célèbre la nature, la démocratie et la joie de vivre. Découvrez cette expérience pionnière de l'intérieur !

Au village de Pourgues, chaque adulte et chaque enfant est considéré comme un individu à la fois libre et responsable de ses actes. Mais toujours dans le cadre du règlement intérieur, lui-même sans cesse redéfini par le collectif. Ainsi, chacun peut faire à ce qui l’enthousiasme ; s’occuper du jardin en permaculture, monter un atelier, étudier l’histoire, organiser l’accueil des visiteurs… « C’est une véritable exploration de la liberté qui invite l’individu à la résilience :  il avance de manière plus libre, efficace et apprend à se connaître » résume Jérôme, habitant du village. 

Un an après avoir créé, en 2015, l'École Dynamique à Paris, deux des six membres fondateurs ont éprouvé l’envie forte de passer de l’échelle de l’école à celle du village. Ils ont donc monté ce lieu de vie en collectif, le Village de Pourgues, où s’appliquent la philosophie et la gouvernance de leur école parisienne. 

C’est en Ariège, sur un terrain de 50 hectares, avec 1000m² de bâti et 5000m² à construire, que le collectif des six fondateurs rejoints par une dizaine d’autres personnes a pu s’installer dès 2017 en coopérative d’habitants. L’objectif, à un ou deux ans, est de vivre des ressources générées par le lieu grâce à aux activités que chacun y développera en fonction de ce qui lui tient le plus à coeur et en cohérence avec les besoins de tous. 



Chapitrage :  

  • 01:45 - Présentation de la gouvernance démocratique globale du village
  • 03:15 - Écoconstruction et autonomie énergétique
  • 05:46 - Les règles de la propriété collective (liberté de chacun et sollicitation d'avis)
  • 07:20 - Entraide et chantiers participatifs
  •  08:46 - Modèle économique de chacun : vivre du lieu et sur le lieu
  • 10:06 - traversée musicale des hauteurs du village
  • 10:40 - Finances : chat du lieu et compte commun
  • 13:20 - Mutualisation des enfants
  • 14:27 - Éducation démocratique : équilibre entre transmission et remise en question de l'autorité
  • 16:11 - Cas pratique : la liberté de l'enfant de ne pas se doucher et interdiction pour les parents de l'y obliger
  • 18:37 - Générique de fin

Commentaires

Bonjour, Merci beaucoup pour ce reportage très intéressant!
Je tique quand même un peu sur la notion de liberté lorsque les membres de cette communauté vivent grâce au RSA (en tous cas une partie d'entre eux). Quid de la liberté d'autrui lorsque le "sacrifice" des uns, qui travaillent et sont loin de faire ce qu'ils veulent en se levant le matin, pour permettre la liberté totale des autres?
Je sais que cela sonne en rabat-joie, et on me répondra peut-être que libre à chacun de suivre ce modèle, mais justement, si tout le monde vit du RSA...ça ne fonctionne plus car le système repose sur la solidarité...
J'aime les valeurs de cette initiative et je les comprends. Mais cela serait plus cohérent que les membres du village de Pourgues soient autonomes économiquement...
Merci! :)

... Votre commentaire "de la liberté..." est percutant, voire très juste, et ça fait réfléchir avant d'agir...

Bonjour et merci de partager cette question tout à fait légitime que beaucoup doivent se poser.
Notre intention est bien l'autonomie, et dépendre aujourd'hui pour certains d'un RAS (par ex) est simplement une étape.
Dans ce changement de vie, certains certains ont préféré passer par cette transition économique. Les regards extérieurs, l'instabilité financières et le regard que l'on porte sur soi-même ne sont pas confortables, mais quand le projet est si beau et plus grand que soi, on est prêt à le vivre. Il nous faudra encore un peu de temps pour devenir autonomes financièrement.
Cela dit, notre collectif est un lieu "d'accueil touristique" et nous lançons de plus en plus de propositions en ce sens : http://www.villagedepourgues.coop/

En effet, notre objectif partagé est bien l'autonomie financière. Le fait que certains membres soient bénéficiaires du RSA correspond en grande partie à cette phase de transition que nous vivons (nous sommes installés depuis à peine un an).
Et puis, même s'il me semble que chacun ici partage ce souhait d'autonomie et y tend à sa manière, si l'un d'entre nous souhaitait rester au RSA, personne du collectif ne se permettrait de jugements de valeur sur sa démarche, car c'est ainsi que nous fonctionnont : en donnant notre avis tout en respectant le libre-arbitre et les choix de chacun.

A la retraite depuis quelques années et n'étant retenu par rien dans mon département des Hautes Pyrénées ,cherche à vivre dans une communauté ,pour des échanges , partages et soutiens ,en Ariège ou ailleurs !! Aime la nature ,le bricolage ,le jardinage etc - -! ! retraité comme dessinateur Génie civil ,connaissances en charpente et menuiserie ! ! merci pour une réponse ! !

Bonjour,
Je me reconnais dans votre propos.
Pour faire connaissance, mon site http://chante-la-vie.fr
J'envisagerai que l'on puisse louer une maison afin que chacun soit être chez soi.
pourvu que ce soit dans la Nature. J'apprécie fort la montagne.
Je cuisine ; les travaux manuels ; j'écris
Amitié
Nicole

Bonjour, notre collectif est complet pour l'instant, avec encore quelques membres engagés qui vont arrivés. J'espère bien qu'il y aura d'autres porteurs de projet comme le nôtre pour multiplier ce genre d'occasion.

J'ai'visité l'OASIS du Cammas Blanc ou je voudrai acheter avec quelqu'un ou quelqu'une , un terrain de 75m2 pour construire et partager la maison en deux avec entrées séparées. Et un étage.
Il y a déjà des voisins sur place et d'autres en construction...C'est un OASIS - j'ai bien apprécié les femmes que j'ai rencontrée et qui m'ont dit de passer des annonces pour trouver.

PRIX du terrain 30 000K à la sortie d'un petit village ALAIGNE dans l'Aude.
Il y a 3 hectares de champs
11 voisins dont certains sont la et d'autres en construction ou en attente.
Je crois qu'il reste 4 lots à vendre dont 3 de 75 M2
Les petites maisons forment un angle de 90°

Tel 06 17 91 27 69
Claire 62 ans...pour de plus amples renseignements.

Pages

Ajouter un commentaire