Le MagDes idées pour construire demain

Chronique du Moulin Bleu #3

Comment organiser la vie à 15 dans un Moulin ?


Le mercredi 11 mars 2020, le collectif signait l'acte de vente du lieu : Le Moulin Bleu était né.
Moins d'une semaine plus tard, la France entrait en confinement total du fait de l'épidémie de COVID 19. Dans cette chronique, les habitants du Moulin Bleu racontent à plusieurs voix la folle accélération de leur aventure au moment où le pays se met au ralenti. Ils racontent comment un projet écologique, collectif et expérimental ouvre de nouveaux horizons au moment où d'autres, que l'on croyait indépassables, se ferment.



Nous voilà débarqués au Moulin Bleu depuis bientôt 2 mois ! 15 personnes, une grande longère, le confinement… entre ménage, courses, potager, chantiers, réunions administratives et transmission des infos… il est temps de parler organisation. C’est Camille qui prend la plume.                                                                                                                                                                                                                    

Une organisation en héritage

Le groupe possédait déjà une culture du faire-ensemble, directement héritée de la Maison Bleue, la colocation dont il est à l'origine. Les outils que nous utilisons au Moulin ont donc été inspirés de ces 5 années de vie collective mais aussi de pratiques liées à des événements, camps, rencontres... glanées tout au long de nos parcours associatifs. Nous n’avons donc pas tout commencé “à zéro”. 

Quand nous acons réfléchi à notre organisation, nous avions deux besoins en tête : instaurer le maximum d’horizontalité possible, et limiter au maximum nos sorties du fait du confinement.

Il est important d’avoir du temps pour soi, surtout quand on télétravaille !

Nous aimons, beaucoup, organiser notre temps ! Pour les télétravailleurs et télétravailleuses comme pour les autres, nous sommes toutes et tous engagés sur nombre de projets et de structures différentes. Il est donc important d’avoir du temps pour soi. Ainsi, le fait de savoir quels seront les moments de la semaine dédiés au collectif et à la vie pro/perso nous tient à coeur : les réunions, chantiers, tâches et autres temps ensemble sont prévus plusieurs jours à l’avance. J’en connais même qui notent leur tour de vaisselle dans l’agenda de leur smartphone entre 2 visios-conférences mais chut on ne juge pas...

En route pour un petit tour de quelques uns des outils mis en place qui structurent et rythment les journées de notre collectif naissant.

                                                                   

Un fonctionnement en "Groupes de Travail"

Le système de groupes de travail (GT) autonomes et ouverts a été adopté très rapidement, avec un socle de 8 GT permanents composés chacun de 3 à 6 personnes :

  •  Agrimentation : Travaux extérieurs (jardin, animaux, aménagement du terrain) + tenue d’un cahier de suivi du potager + approvisionnement chez les producteurs
  •  Aménagement : Aménagement de la maison et des gîtes (mobilier, organisation de petits chantiers pour désencombrer et embellir les espaces)
  •  Fonctionnement de la maison : Identifier les problèmes et mieux comprendre le fonctionnement de la maison et des gîtes (élec, plomberie etc….)
  •  Bricolage : Mise en place et animation de l’atelier bricolage (prêt d’outils, formation à la réparation etc)
  •  Atelier Vélo : Mise en place et animation de l’atelier Vélo (prêt, formation à la réparation etc)
  •  "Rêvons le Moulin !" : "Brainstorming" sur les envies d’activité sur le lieu et le terrain à long terme + planification des gros chantiers d’été (réparation toiture etc.)
  •  Administration : Gestion administrative du projet (SCI, compta, juridique…) constitué des associés résidents
  •  Organisation collective : Mettre en place ces outils (affichages, réunions) pour que l’organisation quotidienne soit fluide et les actualiser au fur et à mesure.

À ces GT permanents viennent s’adosser quelques GT temporaires. Il n’y a pas de hiérarchie entre et au sein des GT, juste 2 référentes et référents tournants par groupe, qui organisent leurs réunions et leurs temps de travail au fil de l’eau.

Dans une logique de transmission et de résilience, les habitantes et habitants sont encouragés à faire des roulements pour devenir polyvalents et maîtriser au minimum le bon fonctionnement du lieu.

On peut faire partie de plusieurs groupes simultanément selon les disponibilités et envies de chacun et chacune - ou les quitter à tout moment. Dans une logique de transmission et de résilience, les habitantes et habitants sont encouragés à faire des roulements pour devenir polyvalents et maîtriser au minimum le bon fonctionnement du lieu.

Une histoire de tableaux !

Ici, on aime les affichages visuels, le mur de la salle a manger a vite été retapissé de plannings, messages, sondages en tout genre ! Attention à la pollution visuelle, on privilégie la qualité à la quantité. En attendant de faire des panneaux plus jolis et résistants, les outils sont réalisés avec des feutres sur le verso de vieilles affiches.

Voici deux exemples qui nous permettent de penser notre temps à l’échelle de la semaine : le tableau des missions quotidiennes, et le “Semeunier” pour les activités.

Le Tableau des missions

Entre la cuisine, le jardin, les animaux, la préparation du pain, etc… 15 postes quotidiens à combler, ce qui donne en moyenne une tâche par jour et par personnes. Rien n’est imposé mais toutes et tous sont encouragés à se responsabiliser. Il nous importe également de rester souples pour que chacune et chacun puisse organiser sa participation plusieurs jours à l’avance grâce à 4 étiquettes nominatives. 

Rien n’est imposé, tout le monde est encouragé à se responsabiliser !

Les tâches hebdomadaires ponctuelles comme les courses ou le ménage des parties communes sont faites par des petits groupes de personnes qui tournent chaque semaine, sur la base du volontariat.

Le Semeunier

Complémentaire au premier planning, le "Semeunier" a pour fonction de planifier et d’informer sur les activités de la semaine, en commençant par les temps garantissant le fonctionnement du lieu (courses, réunions hebdomadaires, ménage) et au suivi des GT (réunions, travaux ouverts etc.), mais aussi en y ajoutant tous les temps facultatifs animés par les habitantes et habitants (Yoga, soirée cinéma/guitare, apéros à thème, etc.). C’est la personne à l’initiative de l’activité qui colle l’étiquette et qui en devient référent. À côté, une “légende” détaille chaque étiquette au besoin.

Nos réunions

Une réunion hebdomadaire a lieu le dimanche et dure entre 1 et 2h, pour discuter des affaires courantes du lieu sur tous ses aspects. De manière à alléger le contenu de cette réunion parfois très dense, nous avons mis en place des points d’étape en semaine. Ainsi, tous les mercredi et vendredi au moment du dîner, les habitants se réunissent pour le point d’étape animé de manière tournante : météo facultative, revue des derniers jours et annonce des jours à venir, tour des GT, lecture de la boîte à messages (sorte de criée), évocation de certains sujets au besoin.

Et le numérique dans tout ça ?

Dur d’échapper à la facilité du numérique. Durant toute la préparation du projet, l’utilisation d’outils libres en ligne nous a été d’une grande aide et nous les avons conservés depuis. Réservés aux associés et associées ainsi qu'aux habitants et habitantes, ils sont utiles pour rester au courant du développement du Moulin Bleu même à distance. Ainsi notre espace de stockage partagé nous sert à archiver les documents importants - la compta, les photos, l’agenda commun… et nous pouvons suivre les GT grâce à une messagerie, framateam, divisée en canaux de conversation, qui bouillonne de messages quotidiennement. 

Ajustés au fur et à mesure, les outils présentés ont plutôt bien répondu à une organisation à 15 personnes confinées, et le résultat s’en ressent sur le lieu : potager, bricolage, atelier vélo… les chantiers se sont succédé à grande vitesse ! 

Maintenant que le déconfinement a commencé, l’organisation collective ne sera pas exactement la même entre les allées et venues des un.es et des autres, et les outils ont bien évidemment vocation à évoluer pour s’adapter à toutes ces fluctuations. Affaire à suivre !



Pour aller plus loin :

Commentaires

Cet article vous a donné envie de réagir ?

Laissez un commentaire !