Le MagDes idées pour construire demain

Extrait du livre "Ça va changer avec vous !" de Julien Vidal

Stop aux « oui mais »

Adopter un mode de vie le moins impactant possible pour l'environnement, se mobiliser pour des causes sociales et écologiques ou encore développer des entreprises durables, vous apporte souvent un flot de questions. Comment répondre aux récalcitrants, aux sceptiques et aux ronchons pour mobiliser son entourage ? C’est ce à quoi Julien Vidal s'attèle à répondre dans son livre Ça va changer avec nous. Passons en revue ces fameux “Oui mais” qui nous figent dans nos actions et nos rapports avec les autres ! Extraits.


“Oui mais... être écolo coûte trop cher”



« Un magasin proposant des produits bio et locaux affiche effectivement des prix plus élevés que les supermarchés sur un bon nombre de produits, surtout ceux qui sont préparés. Mais ce qu’il faut comprendre c’est que les prix des supermarchés ne sont pas “réels”. Ils existent au travers d’une nourriture de mauvaise qualité, chimique, qui vient de loin et ne rémunère pas ses producteurs. À force, nous cuisinons moins et achetons plus de plats préparés de manière industrielle, plus gras, plus salés, plus sucrés et à bas prix. Résultat, en 50 ans, le budget alimentation dʼun Français a été divisé par deux : nous avons tout simplement oublié le vrai coût dʼune nourriture saine et équilibrée.

Ce quʼil faut retenir                

« Ce n’est pas anormal de donner une part plus grande de son budget à la nourriture. Pour mieux manger, pour redonner ses lettres de noblesses à l’agriculture, nous devons attribuer plus de nos deniers à une bonne nourriture locale et biologique qui rémunère de manière juste les producteurs. Acheter en vrac et cuisiner sont aussi d'excellents moyens pour réduire sa facture ! »

La preuve par l’exemple : 

Le supermarché coopératif de la Louve à Paris.


“Oui mais... ça prend du temps d’être écolo !”



« Dans nos sociétés où tout sʼaccélère et où lʼefficacité prime, nos agendas saturés de sollicitations ne laissent que très peu de temps pour soi. Il en ressort une impression dʼencombrement incontrôlable, le sentiment de ne plus avoir une minute à soi. En prenant un peu de recul, il sʼavère que nous avons plus de temps à notre disposition que ce que nous croyons. Dans cette course contre la montre, comment trouver un moment pour sʼattaquer à la transformation de nos habitudes en gestes écocitoyens ?

Ce quʼil faut retenir

« Gagner du temps, cʼest aussi refuser dʼen perdre. Quand on sait que les Français passent en moyenne presque 4 heures par jour devant la télévision, et encore plus devant nos écrans, on se surprend à rêver à lʼextraordinaire marge de manœuvre ainsi offerte. En fait, nous aurions 168h par semaine dont nous pourrions disposer comme bon nous semble. Une fois les devoirs remplis, que reste t-il ? Du temps pour nous et notre environnement ! »

La preuve par l’exemple : 

Plus de 200 actions écocitoyennes référencées sur cacommenceparmoi.org prennent moins de 10 minutes à être réalisées. À retrouver dans le livre du même nom ;)

                    

                

“Oui mais... être écolo c’est trop compliqué”



« Sʼintéresser à lʼétat du monde pousse à se confronter à des sujets nouveaux et complexes. Dʼautant que les problèmes à résoudre sont étroitement liées les uns avec les autres, ce qui nous oblige à adopter une vue dʼensemble. Comprendre le fonctionnement du «système Terre» demande de sʼintéresser aux sciences avec leur lot de concepts et de notions à intégrer. Ce nʼest pas simple mais cʼest passionnant. Discerner les bonnes alternatives pour répondre aux constats sur lʼétat de notre monde ne se fait quʼà ce prix.

Ce quʼil faut retenir

« Parce que vous débutez à peine dans un nouveau domaine, vous nʼallez pas tout comprendre immédiatement. Comme pour une nouvelle langue, vous allez dʼabord vous attaquer aux bases, aux concepts les plus simples qui vous permettront de vous familiariser avec le sujet pour ensuite pousser plus loin le niveau de complexité.


La preuve par l’exemple : 

« De nombreux vulgarisateurs proposent des présentations ludiques et parlantes pour sʼinitier à la compréhension de lʼétat dumonde. Cʼest le cas des chaînes Youtube comme : Et tout le monde s'en fout, Le Professeur Feuillage, Partager cʼest sympa, mais aussi des journalistes comme Anne-Sophie Novel ou Laurie Debove. Sans oublier votre magazine Colibris ! »


“Oui mais... être écolo c’est inutile”


« Face à lʼampleur des enjeux et à lʼurgence de la situation, il est souvent reproché aux citoyens de ne pas prendre la pleine mesure du défi. Les changements effectués au niveau individuel, adoptés par des groupes isolés, sont jugés assez peu efficaces, voire inutiles. La volonté politique serait le seul moyen de vraiment inverser la tendance. Et pourtant, il est réducteur de présupposer que les citoyens ne peuvent faire quʼune chose à la fois. Tendre vers le zéro déchet ou le végétarisme nʼempêche personne de sʼimpliquer pour transformer sa ville et/ou son pays en sʼengageant activement dans la vie démocratique.

Ce quʼil faut retenir

« Ce nʼest pas parce quʼune action est individuelle quʼelle nʼa pas une portée collective. Et en plus on a tout à gagner à les penser et les mettre en œuvre à plusieurs ! Que ce soit sur les stratégies des grandes entreprises ou sur la construction des programmes des partis politiques, les citoyens ont un rôle à jouer, autant dans leurs votes que dans lʼaffirmation de leurs valeurs au travers de leurs actions quotidiennes. Seul le triptyque « citoyens-entreprises-public » peut fonctionner : chaque composante est nécessaire mais insuffisante quand elle est la seule à être activée. »

                    

La preuve par l’exemple :

Le Mouvement Colibris propose à chacun de faire sa part et de coopérer pour construire un société plus juste et soutenable. Ainsi, en 12 ans, nous avons pu inspirer et accompagner des centaines de milliers d’individus pour passer à l’action !

       


Ça va changer avec vous ! 
Il est temps d'être écolos et fiers de l'être - 365 actions pour avancer, 50 pages d'outils outils détachables pour agir ensemble.
Un kit complet pour :
↘ comprendre pourquoi il est urgent d'agir,
↘ répondre à ceux qui ne croient pas à l'urgence climatique et à notre capacité d'action,
↘ savoir par où commencer,
↘ donner envie aux autres de vous rejoindre dans votre aventure !
Découvrir l'ouvrage


     

Commentaires

Cet article vous a donné envie de réagir ?

Laissez un commentaire !