bandeau dons 2021
Recevoir des infos
Le MagDes idées pour construire demain
Mode d'emploi

35 podcasts pour entendre les oasis de l’intérieur

Un écovillage qui fait le pari de la liberté


Vivre en oasis ne signifie pas systématiquement vivre isolé et à la bougie ! Chaque écolieu ressemble au collectif qui lui donne vie. En partenariat avec Kaizen Magazine, Colibris et la Coopérative Oasis, Alexandre Sattler donne la parole aux habitants de ces lieux hors du commun. Ils nous racontent la diversité des expériences, de leurs réussites et de leurs difficultés….

Recevez chaque semaine un épisode par mail !


©Alex Sattler


Niché au flanc d’une falaise des Gorges de l’Ardèche, à proximité de Balazuc, le hameau du Viel Audon est déserté par sa population au début du XIXe siècle et disparaît peu à peu sous la végétation galopante. À partir de 1970, de jeunes utopistes le découvrent et décident de le réhabiliter grâce à des chantiers internationaux de jeunes. Ils donnent jour à un véritable village coopératif et écologique où l’on accueille et où l’on vit “autrement” depuis 50 ans.


Pourgues, c’est une grande bâtisse du XIXème siècle et deux habitats légers où résident les habitants. C’est aussi six tentes safari, et, suite à l’acceptation d’un permis d’aménager début 2020, bientôt quatorze autres habitats légers pour accroître la capacité d’accueil de visiteurs.


Un collectif stable et épris de liberté

Il y avait vingt-cinq personnes au commencement, en 2017 : ce recensement est le même trois années plus tard, en 2020, après cinq départs et cinq arrivées causées par les élans, les amours, les évolutions des uns et des autres…

©Alex Sattler

Au Village de Pourgues, chaque adulte et chaque enfant est considéré comme un individu à la fois libre et responsable de ses actes. Mais toujours dans le cadre du règlement intérieur, lui-même sans cesse redéfini par le collectif. Ainsi, chacun peut faire ce qui l’enthousiasme ; s’occuper du jardin en permaculture, monter un atelier, étudier l’histoire, organiser l’accueil des visiteurs… « C’est une véritable exploration de la liberté qui invite l’individu à la résilience : il avance de manière plus libre, efficace et apprend à se connaître » résume Jérôme, ancien habitant du village.


Grandir au fil des expérimentations

Chaque année a vu la mise en place de fondations successives. En 2017 et 2018 : vivre- et faire-ensemble ! Ces deux premières années sont marquées par la mise en place d’un fonctionnement autogéré avec un Conseil de Village, un Comité d’Enquête et d’Arbitrage, des Cercles Restauratifs, la décision par sollicitation d’avis, des réunions de Gestions par Tensions opérationnelles… bref, une panoplie d’outils pour vivre et faire ensemble dans l’horizontalité.

©Alex Sattler

En 2019, l’énergie est surtout mise au service de l’autonomie économique. Après quelques semaines d’accueil expérimentées en 2018, le collectif se lance dans l’organisation de séjours immersifs et de formations, qui occupent intensément la communauté sur la belle saison, et lui permet d’atteindre 115 000€ de chiffre d’affaires, couvrant l’ensemble des charges. Après le facteur humain, c’est le deuxième principal défi d’une communauté de vie et de travail purement basée sur le volontariat et la libre contribution de chacun. En 2020 sonne l’heure de la résilience. En plein confinement, cette année est celle d’un bond significatif en matière de prise d’autonomie et de résilience locale, avec l’auto-construction d’habitats écologiques, la multiplication par quatre du volume de l’activité de maraîchage et de transformation, et la diversification de l’activité économique par le lancement de formations en ligne.

Dans ce podcast de “La Voix des Oasis”, Alexandre Sattler donne la parole à Ramin, l’un des fondateurs du Village de Pourgues. Ils y parlent de la création du collectif, du volet éducatif, des prises de décision dans le village, des formations proposées qui sont aujourd’hui l’un des piliers du modèle économique de cet éco-hameau.


La Voix des Oasis : 35 podcasts pour entendre les oasis de l’intérieur

Depuis des années, des centaines de lieux développent des solutions efficaces pour habiter joyeusement cette planète tout en préservant les écosystèmes. En ville ou à la campagne, tous ont en commun de remettre le collectif, l’autonomie, la sobriété et la solidarité territoriale au centre de leurs vies. En partenariat avec Kaizen Magazine, Colibris et la Coopérative OasisAlexandre Sattler est allée à leur rencontre pour les interroger.
Vivre en oasis ne signifie pas systématiquement vivre isolé et à la bougie ! Chaque écolieu ressemble au collectif qui lui donne vie. Il existe autant d’architectures humaines et habitées que de lieux ! Comment s’organise l’écovillage ? Comment est réparti le travail commun ? Comment prend-on les décisions ? Qu’en est-il des questions financières : achat de terrain, des maisons, des matériaux, des outils… ? Autant de questions auxquelles chaque lieu répond à sa façon.


La parole est donc donnée à tous ceux qui ont fait le choix du collectif et de la sobriété. Cette série de 35 podcasts tente de dessiner un aperçu de la diversité des expériences, de leurs réussites et de leurs difficultés. Et peut-être, de donner à certains l’envie de se lancer…



Commentaires

Cet article vous a donné envie de réagir ?

Laissez un commentaire !