bandeau campagne 2022 : RÉagissons
Recevoir des infos
Le MagDes idées pour construire demain
Mode d'emploi

La voile est-elle l’avenir du transport maritime ?


Depuis plusieurs années, le retour de la voile dans le secteur du transport maritime revient au centre des discussions. Beaucoup d’innovations sont en cours pour donner un nouveau souffle au secteur du transport maritime qui est responsable de 90 % des échanges mondiaux de marchandises et d’une immense empreinte écologique.

Les voiliers peuvent-ils remplacer les cargos ?

Le transport maritime, c’est 3 % du total des émissions de CO2 dans le monde. Le secteur consomme 45 % du fioul lourd et 5% du gasoil sur le plan mondial et est le principal émetteur d’oxydes de soufre.  Pourtant, avant ces énormes immeubles flottants, le commerce entre pays se faisait à la force du vent… Bonne nouvelle, il y a toujours du vent qui souffle ! Si depuis quelques années des voiles viennent se greffer sur des pétroliers c’est surtout le traditionnel voilier qui reprend ses lettres de noblesses ! De nombreuses innovations permettent aujourd’hui de rattraper les cargos en terme de vitesse et de stockage. Voici le florilège des meilleures entreprises du milieu...


©Unsplash


Les pionniers du transport maritime à voile 

Towt : La propulsion vélique pour le futur

©Towt

Le consommateur n’a pas toujours conscience que quasiment tout ce qu'il touche est passé à un moment donné par la mer.

Basée à Douarnenez en Bretagne, Towt déploie des voiliers de fret depuis 2009. L'entreprise a déjà affrété 18 vieux gréements qui rallient l’Angleterre, le Portugal, la Scandinavie et traversent l’Atlantique pour transporter des produits bio et non périssables depuis et vers l'Amérique du Nord et les Antilles. C’est aujourd’hui le premier transporteur à la voile français. Depuis sa création, l’entreprise a parcouru 48.000 milles (80 000kms), livré 1000 tonnes de produits et économisé 450 tonnes de CO2.

Pour Towt, cet engagement pour l’écologie ne s’arrête pas aux navires transporteurs : Les vins, les bières, les thés, les chocolats, etc. qui sont commercialisés par la société sont tous sélectionnés biologiques, naturels ou issus du commerce équitable. Le groupe a également créé un label dénommé Anemos pour distinguer et valoriser ces marchandises transportées à la force du vent.

Enfin, les équipes ont développé une traçabilité qui permet de regarder le chemin parcouru par la marchandise achetée, accéder au journal de bord, voir les détails de la navigation accompagnés parfois de photos. Guillaume Le Grand vous raconte son histoire dans un entretien passionnant, réalisé par les nouveaux aventuriers  :

Neoline, l’entreprise nantaise de navire à propulsion éolienne

©Neoline

La voile de travail est la seule solution vraiment sobre, immédiatement disponible et suffisamment puissante pour propulser des navires de charge.


Neoline est née à Nantes, de l’engagement d’un groupe d’officiers de la marine marchande fédérés par Michel Péry, commandant de navires rouliers. Ils étaient tous convaincus que les enjeux climatiques conduiraient le secteur du transport maritime à penser à de nouveaux modes de propulsion pour améliorer leurs performances environnementales. L’entreprise développe donc des cargos à propulsion vélique. 

Elle construit des cargos voiliers dont la dimension commence à approcher celles des supertankers et intéresse certaines grandes entreprises. Le voilier sera capable de transporter des marchandises de plus de 10 mètres de hauteur et pesant 200 tonnes. Le constructeur entend associer ce mode de propulsion à une réduction de la vitesse d’exploitation à 11 nœuds. 

Afin de concrétiser sa vision, Neoline prévoit de commencer par la mise en service, dès 2021, sur l’Atlantique Nord de navires-pilotes. Ils permettront d’économiser entre 80% et 90% de la consommation de fuel, tout en assurant un service compétitif et efficace.


Grain de Sail : du café et du chocolat !

©Grain de Sail

Nos voiliers cargo produiront un spectacle, une aventure et une performance écologique unique au monde.


Créée en 2010, l’objectif de Grain de Sail était de produire des cafés et chocolats d’exception dont les matières premières sont transportées par un voilier de charge transatlantique. Pour l’atteindre, les fondateurs lancent la production de cafés en 2013 en créant une torréfaction située au bord de la rivière de Morlaix et développent une gamme de chocolat à partir de 2016. Pour maîtriser la chaîne de production et de transport,  ils décident d’utiliser leur propre voilier.

Leur premier cargo voilier est désormais en construction et devrait réaliser sa première  transatlantique en septembre 2020. Deux fois par an, le cargo exportera des vins français BIO vers New York et ramènera une partie des matières premières BIO d'Amérique latine avec un bilan carbone au ras des pâquerettes.


De plus en plus d’experts voient en la voile une technologie d’avenir dans le secteur du transport maritime des marchandises. Pour bon nombre, la voile et l’éolien représentent des avantages écologiques ainsi qu’économiques. Plusieurs études montrent qu’ils diminuent les rejets toxiques tout en limitant les risques de pollution marine. Les attentes sont grandes et les acteurs du secteur ne cessent de présenter des solutions innovantes, coûteuses certes mais plus écologiques..


Pour aller plus loin :

Commentaires

Cet article vous a donné envie de réagir ?

Laissez un commentaire !