bandeau campagne 2022 : RÉagissons
Recevoir des infos
Le MagDes idées pour construire demain
Mode d'emploi

Portrait de Miko Kontente - Bédéaste en transition

Les choses à changer pour changer les choses

Changer très simplement…

Miko Kontente travaille dans l'équipe opérationnelle de Colibris.
Graphiste de formation, il œuvre dans l’éducation populaire à l’environnement depuis plus de vingt ans, où il a à cœur de vulgariser l’écologie et d’en casser les représentations parfois négatives. Il cherche sans arrêt à montrer que des solutions simples sont applicables dans notre quotidien à tous.

En 2016, avec quelques amis, il crée un nouveau groupe local Colibris Evry Seine Essonne, qu’il va animer bénévolement durant quelques temps. Toujours avide de transmettre des réponses aux questions récurrentes des uns et des autres, Miko illustre un livret de 12 pages écrit par sa compagne qui raconte ses expériences de transition mois par mois.

C’est alors qu’il décide d’écrire un livre, là encore pour répondre aux personnes croisées dans les rencontres Colibris qui ne savent pas toujours comment appliquer concrètement la transition à leur vie courante.

C’est ainsi que ‘’Les choses à changer pour changer les choses’’ a pu voir le jour en 2017, un livre de 88 pages sur la transition individuelle, avec des schémas, des dessins, des adresses utiles…

Fort de ses compétences de graphiste, Miko a utilisé au maximum l’illustration, dans l’esprit BD, pour y décrire, de façon ludique et accessible à tous, plein d'idées simples pour changer les choses individuellement, ici et maintenant. Il précise : "bien sûr ça ne changera pas le monde, mais ça permet d'être plus cohérent avec ses valeurs, et mine de rien, ça distille un nouvel imaginaire beaucoup plus enthousiasmant.

Une BD comme guide de changement

Le livre s’articule autour de sept thèmes : la nourriture, les déchets, l’énergie, l’économie, l’éducation, la citoyenneté sans oublier le bien être personnel. Et dans chaque thème sont proposées des idées d’actions concrètes, selon ce que chacun est prêt à y investir en temps ou en énergie. Ainsi, tout le monde peut y trouver son compte et agir un peu, beaucoup, passionnément !

Mais comment ce projet ambitieux a-t-il pu voir le jour ? L’intention première a été la créativité, la coopération et la cohérence globale de la démarche ; c’est donc en collaboration avec différentes équipes que la réalisation de ce livre s’est inscrite : compagne, copains du groupe local, et surtout une association, que Miko venait de créer avec quelques amis. Chacun a pu apporter sa contribution, (conseils, relecture, etc.). Et la Fabrique des colibris, en tant que plateforme d’échange de compétences, a joué aussi son rôle à plein. Elle a permis la mise en lien avec une correctrice dont l’aide a été indispensable au projet.

L’association, qui a édité ce livre, a pour but la plantation d'un jardin-forêt en Bourgogne. La totalité des bénéfices du livre, servira à ce projet.

Pour trouver les fonds nécessaires à une autoédition, Miko a fait appel au crowdfunding sur la plate-forme Zeste, filiale de La Nef. À ce jour, un millier de livres a été vendu.

Et ensuite ?

En 2019  il devient salarié de l’équipe opérationnelle de l’association en tant que référent géographique pour les groupes locaux Colibris du nord et de l’Île-de-France, et doit de ce fait limiter ses activités bénévoles au sein du groupe local.

Cette même année, une exposition éponyme autour du livre a eu lieu. Les panneaux de cette expo sont ponctuellement utilisés par le groupe local lors de ses rencontres, forum ou manifestations. Depuis, Miko a écrit et auto-édité un nouveau livre, Noé, une BD pour enfants sur le thème de l’écologie. Parmi ses projets, il aimerait diffuser l’exposition dans d’autres lieux d’Île-de-France.

Car, vous l’aurez bien compris, pour Miko, "l’écologie populaire n’est pas une mission, mais une vocation". Alors, bon vent Miko !


Commentaires

Cet article vous a donné envie de réagir ?

Laissez un commentaire !