bandeau campagne 2022 : RÉagissons
Recevoir des infos
Le MagDes idées pour construire demain
Mode d'emploi

Les initiatives citoyennes pendant le confinement

N’attendons plus les crises pour être solidaire !

©United Nations COVID-19 Response

" Chaque homme a le devoir de donner au monde au moins l’équivalent de ce que le monde lui a donné. " Albert Einstein

Face à la crise du COVID 19, les Colibris avaient répondu “Fraternité !”  

C’est en ces temps de crises que nous retrouvons  la solidarité, la coopération et l’art de vivre ensemble. Ces derniers mois nous ont montré que les citoyens du monde peuvent s'entraider quand la crise frappe à leur porte. Mais pourquoi attendre les crises ? Pourquoi être face au mur pour faire ensemble ? La transition écologique et sociale ne passera que par l’unité des citoyens, ces catastrophes nous le rappellent. Mutualiser ses biens, s’aider quotidiennement, vivre avec les autres… tout ce que Colibris prône depuis des années s’est révélé durant ces jours de confinement.

Pris en flagrant délit de solidarité !

Mars 2020, le monde se confine, pays après pays.  Nous regardons médusés notre quotidien se transformer. Certains filent à la campagne quand d’autres restent cloués en ville, dans des espace parfois très exigus.  En quelques jours, les citoyens s’organisent : les portes s’ouvrent et les voisins se rencontrent. On vient en aide aux personnes âgées,  on garde les enfants de celles et ceux qui partent travailler, on fait les courses pour le gardien de l’immeuble… Bref, dans le plus grand naturel, on s’entraide.

Des groupes par villes et des brigades citoyennes se créent pour organiser la solidarité. En quelques jours, des dizaines de plateformes se développent pour mettre en relation ceux qui qui ont besoin d’aide et ceux qui peuvent le leur apporter. Covid Entraide, En première Ligne, Comment Aider… le Mouvement Colibris y va aussi de son initiative avec Fraternité Covid.

À la place des marchés fermés, des citoyens forment des réseaux de distribution en circuit court pour aider les maraîchers à vendre leur production. Là encore, internet brille par son utilité et ses cartes participatives qui permettent de mettre les consommateurs en lien avec les producteurs.

À chaque problème que le confinement apporte, sa solution. 

On peut désormais faire un masque chez soi, soutenir les restaurateurs en précommandant des repas et même suspendre son loyer quand on ne peut plus le payer, faute de pouvoir aller travailler… et pour celles ou ceux qui y seraient contraints, les syndicats aussi leur viennent en aide.


©United Nations COVID-19 Response

Mais puisqu’on vous dit que les gens s'entraident !

Un mois après l'annonce du confinement en France, la solidarité est partout.
Tout le monde s’est mis à faire des choses remarquables, comme prêter sa voiture ! On sent que la situation nous dépasse, nous vivons quelque chose de plus grand que nous.

En ligne aussi, la mobilisation est massive. Normal, il n’y plus que ça qui nous relie !
Manifeste pour l’après, Après-Maintenant, Le monde d’après, la France d’après, le jour d’après, demain ne meurt jamais... on ne les compte plus ces initiatives et pétitions qui ont émergé durant ce confinement. Une folle envie de donner la parole aux citoyens et de lutter pour un monde juste et durable. On ne peut pas manifester dans la rue ? Qu’à cela ne tienne, faisons-le au balcon

Les associations, et mêmes les partis politiques, s’en donnent à cœur joie pour nourrir l’espoir de sortir grandi de cette crise. Le mot d’ordre est clair : on n’oubliera pas.

©United Nations COVID-19 Response

C’est le temps des nouveaux engagements

On se rend compte que les métiers les plus basiques sont finalement les plus essentiels. On se rend compte aussi que des acteurs qui existent déjà depuis longtemps sont en fait essentiels à la société !  On se rend compte que ça ne fait pas de mal de s’intéresser à ce qui nous entoure. Ce n’est pas si contraignant d’aider son prochain.

Pour 65% des Français, la crise leur a donné envie d’être plus solidaires. Nos compatriotes ont eu plus de gestes solidaires et ont également donné plus aux associations, acteurs majeurs de la solidarité pendant le confinement. Au final, plus de la moitié de la population française a reçu une aide, quelle qu’elle soit. La solidarité est partout, il y a de quoi s'applaudir !

©United Nations COVID-19 Response

Et si on continuait dans cette voie ?

La plateforme Allo voisin nous montre que près de la moitié des personnes interrogées souhaitent que cette solidarité continue. Ne serait-ce pas le moment de se tourner vers notre quartier, notre territoire, et de créer un mode de vie fondé sur la solidarité et l'entraide ? 

Il est temps aujourd’hui de poursuivre et d’amplifier ces coopérations et solidarités. Car la crise du COVID-19 et ses conséquences sanitaires, économiques et sociales, ne sont pas derrière nous, mais bien devant… Il est temps de changer d’échelle, pour être à la fois plus efficace et agir dans la durée ! De passer d’actions individuelles à des actions plus collectives, à l’échelle des territoires locaux. Avec tous les acteurs de sa communes ou de son quartier (les associations, les habitants, nos élus, les professionnels…). Le coup de mettre en œuvre une solidarité du quotidien durable, une politique locale du logement, des transports, de l’alimentation et l’approvisionnement, de l’accueil et des soins, qui répondent aux besoins de tous dans cette période si difficile pour les plus précaires, si compliquées pour de nombreux métiers. 

C’est dans cette perspective, à l’échelle de nos bassins de vie et avec l’ensemble des forces qui les composent, que Colibris et d’autres organisations travaillent à créer localement de véritables espaces du changement et de solidarité. Nous vous proposerons prochainement de participer à ce mouvement collectif. Sans attendre, autour de vous, de nombreuses initiatives ont fleuri, depuis le confinement. N’hésitez pas à les rejoindre !


Aller plus loin

S’inspirer

Agir

Commentaires

Cet article vous a donné envie de réagir ?

Laissez un commentaire !