bandeau campagne 2022 : RÉagissons
Recevoir des infos
Le MagDes idées pour construire demain
Mode d'emploi

La Minute nature #32

La chorale des rainettes





Un jeudi sur deux sur Colibris le Mag, Julien Perrot, le rédacteur en chef de La Salamandre, vous donne rendez-vous en pleine nature pour un court épisode vidéo intitulé la Minute nature. Tournées sur le terrain en partenariat avec son complice Daniel Auclair, ces séquences vous font découvrir les secrets d'une nature ordinaire et pourtant totalement insolite. Parce que nous pensons que la reconnexion à la nature et à sa part sauvage est fondamentale pour chacun et chacune, Colibris le Mag relaie avec un plaisir non dissimulé ces petites bulles d'émerveillement...

Cette semaine : La chorale des rainettes

Au cœur d'un marais, les rainettes se font entendre. Leur chant a beau être très puissant, il n'est pas facile de les apercevoir. Comme son nom complet l'indique, la rainette verte se camoufle parfaitement sur la végétation. Pour chanter, le mâle gonffle son sac vocal comme une bulle de chewing gum, ce sac fait alors une merveilleuse caisse de résonnance. Ce chant lancé dès le printemps permet de séduire les femelles.

La rainette est comme une petite grenouille toute verte avec des ventouses aux bouts des pattes. Elle est arboricole : elle passe le plus clair de son temps perchée aux arbres, buissons et broussailles. Le grand groupe des rainettes est d'ailleurs majoritairement composé d'espèces vivants dans les grandes forêts tropicales.

Les rainettes étaient autrefois très communes, à l'époque où les fossés, mares et prairies humides étaient encore nombreuses. Avec la disparition progressive de ces habitats, la rainette est devenue très rare.


Commentaires

Cet article vous a donné envie de réagir ?

Laissez un commentaire !

Merci pour le chant des rainettes, si longtemps que je n'en ai plus entendu en vrai ... quand j'etais petite vers 1955, il y en avait dans la cour de la ccopérative "Le Nérolium" à Vallauris 06220, la journée certaines se cachaient dans les grandes feuilles d'un bananier du même vert qu'elles , et le soir elles chantaient à moitié plongées dans l'eau du grand bassin , j'aimais aller les regarder chanter...le bananier à disparu,et ses rainettes aussi, à la place il y a un parking !
je suis heureuse de savoir qu'il en reste dans des lieux protégés , merci encore

D'après Zarara Ibn Awfa, 'Abdallah Ibn 'Amr (qu'Allah les agrée lui et son père) a dit : « Ne tuez pas les grenouilles car certes leur coassement est du tesbih (1) et ne tuez pas les chauves-souris car certes lorsque Bayt Al Maqdis (2) a été détruite, la chauve-souris a dit : Ô Seigneur ! Permets moi d'aller sur la mer afin que je les fasse se noyer (3) ».
(Rapporté par Al Bayhaqi dans As Sounan Al Koubra n°19382 qui l'a authentifié et il a également été authentifié par l'imam Nawawi dans Al Majmou' vol 9 p 20)