Le MagDes idées pour construire demain

Télétravailler : l'équipe Colibris témoigne !


©EcoDomaine Bouquetot_Tiers Lieu

À l'heure du confinement, le télétravail va devenir une réalité quotidienne, et parfois nouvelle, pour bon nombre de Françaises et de Français. Parce que nous l'expérimentons depuis quelques années chez Colibris, voici quelques astuces pour une transition dans la joie et la douceur...



Le télétravail chez Colibris : une pratique ancienne

Depuis plusieurs années, l'équipe opérationnelle du Mouvement Colibris, composée d'une vingtaine de salariés et prestataires, presque tous à temps partiel, et en multi-activités pour certains, expérimente "l'organisation libre du travail". Il s'agit de permettre à chacun, en responsabilité, de conjuguer les besoins de la structure (calendrier des évènements, travail coordonné en équipe...) et ses besoins personnels (la vie de famille, l'envie de vivre en ville ou à la campagne...).

La majorité des membres de l’équipe réside et travaille un peu partout en France (Bas-Rhin, Hérault, Gard, Eure-et-Loir, Sarthe, Puy-de-Dôme, Loire Atlantique, Ille-et-Vilaine, Seine-Maritime) ; seuls quelques-uns en Île-de-France, et une personne à l’étranger. Le  plus  souvent  à  distance  donc,  l’équipe  se  recompose  dans ses bureaux, à Paris, deux fois deux jours par mois. Le rapport au temps et l’organisation du  travail  sont  donc  un  chantier  permanent,  une  véritable  prospective. 

Nicolas, en charge de la Boutique des Colibris, en télétravail du Mans

" Les avantages sont nombreux... Pas de déplacement domicile-travail (et donc du temps gagné et des dépenses d'argent et de carbone évitées), possibilité de prendre des rendez-vous sur des temps de travail (médical ou tout simplement pour aller faire des courses), pas de congés à poser pour réceptionner une livraison ou si un enfant est malade. Attention cependant à se fixer des limites. Le risque existe de ne plus faire de coupures réelles et, comme son bureau est à la maison, de se remettre au travail le soir ou le week-end... "

La principale vertu de cette libre organisation du travail est de permettre à chacun de répondre à ses besoins personnels en terme de loisirs, de vie de famille, de cadre de vie et envie de pluri-activité. Cela permet aussi d'introduire une grande diversité de profils au sein de l’association. C'est une vraie richesse, une source d'ouverture permanente sur ce qui traverse la société, à la fois dans les idées et les pratiques.

Photo de Andrea Piacquadio provenant de Pexels

Le télétravail n'est pas pour autant LA panacée ! 

Nous avons rencontré et rencontrons encore des difficultés. L'enjeu principal est de trouver une alternative aux moments informels, pendant lesquels se construisent souvent beaucoup de liens, tant professionnels que personnels. Des services de « tchat », qui permettent à une équipe ou un groupe de communiquer en instantané en évitant la surcharge de mails, est souvent une bonne solution.  Ils permettent d'avoir des conversations par projet (exemple : les canaux #la_fabrique , #universite, #pole_relier, ...), des messages privés, et des canaux pour les informations transversales : #oburo pour la gestion des bureaux et la présence de chacune et chacun, #general pour les informations concernant l'association en général, et le canal qui rencontre le plus de succès : #random pour les partages d'infos hors sujet, ou des plaisanteries et images drôles pour lâcher la pression.

Marie, en charge de l'accompagnement des groupes locaux Colibris et de l'Agora, en télétravail d'Uzès

" Je suis arrivée à Colibris en tant que prestataire. Le télétravail a permis à ma SCOP une certaine agilité pour satisfaire nos engagements pris auprès de nos différents clients, dont Colibris. Cependant, avoir des temps réguliers de regroupement avec les collègues est aussi important pour créer le lien et le nourrir ! Quant à l'intelligence collective, même si elle est possible grâce aux outils numérique, en direct c'est quand même beaucoup mieux... "

En outre, il est toujours fondamental de donner de la visibilité permanente à ses collègues sur les horaires auxquels on est disponible pour travailler. Car, on le sait, le télétravail ouvre la voie à ne plus avoir... d'horaire de travail. L'agenda partagé en ligne, avec l'introduction de plages horaires où l'on est censé ne plus solliciter l'équipe, est pour cela une très bonne solution !

©Photo de Bench Accounting sur Unsplash

Méthode et outils numériques libres : pour un télétravail réussi !

Le numérique est la clef du télétravail. Mais il peut nous contraindre à des pratiques parfois contraires à nos valeurs : marchandisation, collecte et utilisation de nos données personnelles, publicité, concentration des pouvoirs, uniformisation…

Heureusement, il existe des alternatives pour sortir de l'hégémonie des géants du web (Google, Amazon, Facebook, Apple, Microsoft, les fameux GAFAM !) : elles sont libres, éthiques, décentralisées, coopératives et solidaires !

Colibris a rejoint CHATONS (Collectif d'Hébergeurs Alternatifs Transparents Ouverts Neutres et Solidaires) et met à disposition gratuitement des solutions libres et respectueuses de la vie privée. L'équipe les utilise autant que possible pour travailler à distance, tout en tentant de rester cohérente avec ses valeurs !

Photo provenant de Pexels


Avoir les bons outils ne suffit pas toujours pour autant. Il s'agit aussi d'arriver à trouver le rythme, les méthodes et rituels qui permettent de travailler efficacement tout en préservant sa sphère personnelle. Chacun doit trouver les astuces qui lui conviennent... Voici donc quelques ressources pour trouver sa propre méthode :

Isabelle, responsable des ressources humaines et juridiques de Colibris

"Je questionne quelquefois le fait de savoir si le télétravail est la voie de l'équilibre ente vie professionnelle et vie privée ou si il trace une barrière si perméable que l'une empiète sur l'autre et réciproquement. Je réconcilie les données du paradoxe que je pointe en me déclarant à moi-même que je n'ai qu'une vie, avec des temps et des occupations qui se suivent et se croisent...

Comme la plupart des télétravailleurs fréquents, j'apprécie la réduction des temps de transport et l'adaptabilité libre de mon rythme de travail, la possibilité de  donner des priorités sans la contrainte d'un cadre collectif pré-établi. Et comme la plupart des télétravailleurs je sens aussi, le brouillage induit : quels temps pour moi , quels temps pour les missions professionnelles. Je ressens aussi une forme d''isolement : où est la stimulation de l'énergie du collectif, la contribution des échanges à l'évolution de ma pensée ou de mes propositions.

Avec le télétravail, devient essentielle la discipline qui va me faire quitter l'écran, pour une micro pause, un échange de brèves sur le réseau, un étirement ou deux; et celle qui va me ramener sur mon sujet et couper court à la distraction. Alors je plébiscite la juste combinaison qui permettra aussi de se retrouver, de faire du lien,  qui remettra de l'énergie brouillonne et humaine, à distance cette fois des écrans. 


Commentaires

Cet article vous a donné envie de réagir ?

Laissez un commentaire !