Passer à l'action

Vous êtes ici

Revégétaliser l'urbain

En ville, les espaces verts sont très prisés. Et pour cause : calme et air pur ne font plus partie de notre quotidien. Revégétaliser l’urbain, c’est remettre la nature au cœur de la ville. Cours, bords de fenêtre, murs et toits, terre-pleins, sont autant d’espaces dans lesquels nous pouvons réintroduire une biodiversité qui nous reconnecte au mouvement naturel des saisons et nous permet d’apprécier la beauté et la richesse du vivant.

Que signifie "revégétaliser l'urbain" ?

Ces espaces peuvent devenir de véritables terrains d’expérience et de sensibilisation aux questions d’environnement, mais également des lieux d’expression, d’apprentissage, de production alimentaire, etc. Souvent gérés collectivement, ces lieux deviennent de nouveaux espaces de citoyenneté.

Quel impact sur le territoire ?

Modèle actuelModèle proposé
Interdépendance et mondialisationSouveraineté alimentaire, solutions d’agriculture urbaine, ceinture vivrière
Pertes de liens sociauxFavoriser les échanges
PollutionMeilleur cadre de vie (ombre, isolation sonore et thermique, biodiversité)
Aucun contact avec la terrePratique de l'agriculture, du jardinage

 

 
 
 
 
 
 
 

 

En revégétalisant l'urbain, vous :

  • Favorisez les échanges au sein de votre quartier notamment en créant un jardin partagé qui est un lieu propice aux liens sociaux.
  • Créez un meilleur cadre de vie, car la couverture végétale fournit de l'ombre, de l'oxygène tout en nous procurant une isolation sonore et thermique et en évitant des inondations provoquées par l'imperméabilisation des sols.
  • Encouragez les citadins à pratiquer l'agriculture, le jardinage et à toucher la terre, geste de plus en plus rare en ville.
  • Réintroduisez la biodiversité sur les murs bétonnés de nos villes.

Comment revégétaliser son quartier ?

  1. Sachez d'abord que les endroits les plus improbables peuvent être revégétalisés. Cela peut-être fait dans son jardin ou sa cour, sur les toits, dans les terrains vagues, dans un coin de parc, sur les balcons, terrasses et appuis de fenêtre, les accotements, et même en appartement. Ouvrez grands les yeux et vous découvrirez toutes sortes d’espaces disponibles autour de chez vous. Pourquoi pas les occuper pacifiquement avec de petites plantations ?
     
  2. Le jardin partagé peut être une bonne manière de revégatiliser son quartier. C'est un lieu de vie ouvert sur le quartier qui favorise les rencontres entre générations et entre cultures. Il facilite les relations entre les différents lieux de vie du quartier : écoles, maisons de retraite, hôpitaux. Mais où trouver un jardin partagé près de chez soi ? Le jardin partagé trouve souvent sa place sur un terrain de la ville, mais peut aussi être constitué sur un autre terrain (bailleurs sociaux, etc.).
     
  3. Et si cette revégétalisation touchait aussi nos écoles et nos entreprises ? On peut remplacer les pelouses par une jachère fleurie, un verger ou un potager. Ils favoriseront la présence des oiseaux et des insectes essentiels à la biodiversité.
     
  4. Le mouvement de la Green Guerilla né dans les années 70 à New York vise à récupérer des friches urbaines et les transformer en jardins. Mais vous pouvez aussi vous munir de graines et les semer dans des endroits improbables : les bacs à fleurs vides, les terrains vagues, etc. À Rennes et à Troyes, on végétalise les murs, à Paris, on plante aux pieds des arbres, à Brest, on jardine dans des bidons, inspirez-vous des initiatives existantes !

Quelles structures peuvent vous aider ?

JTSE

Réseau du Jardin dans Tous Ses Etats est un réseau d’acteurs nationaux travaillant depuis 1997 à promouvoir et développer la dynamique des jardins partagés
http://jardins-partages.org/

Jardinons ensemble

Le portail des jardins partagés et d’insertion en Ile-de-France : jardinons-ensemble.org

Jardins et Potagers Urbains

C'est un blog qui promeut l'écologie urbaine en proposant des concepts innovants de jardinage urbain
http://jardinpotagerurbain.wordpress.com/

Communauté de communes

Les collectivités peuvent vous aider à mettre en place des projets qui revegétalisent la ville, notamment en vous prêtant un terrain pour faire un jardin partagé.

Quelques lectures :

  • "La guérilla jardinière", Richard Reynolds, Ed. Yves Michel
  • "Solutions locales pour un désordre global"Coline Serreau, Ed. Actes Sud

Ils l'ont fait !

"En créant “Parcelles de terre, Passerelles sociales”, qui est un jardin partagé à Paris, nous avons eu de belles surprises. L'ouverture du jardin à une très grande diversité de publics permet de créer des passerelles et des collaborations fécondes, notamment entre des professionnels du travail social et le secteur de l'environnement. Au fond, nous ne faisons "que jardiner", mais cela peut avoir un impact énorme, par rebond, sur plein d’autres champs de la vie d’une personne, d’un groupe, ou d’un territoire."

Kafui Kpodéhoun, de l'association Culture(s) en Herbe(s) qui a mis en place Parcelles de terre, Passerelles sociales.
Culture(s) en Herbe(s) : www.culturesenherbes.org